le combat en phalange

le combat en phalange

Messagede Hengist » Dim Avr 05, 2009 3:31 pm

agarwaen a écrit: Par contre, ce qui ressort des techniques de combat de la fin de la période méro, début de la période caro, c'est que le bouclier est incontournable, puisque c'est essentiellement (d'après Bachrach) un combat en phalange...


pour développer ce sujet...
Hengist
 

Re: le combat en phalange

Messagede agarwaen » Dim Avr 05, 2009 6:09 pm

Pour développer un peu ce que j'ai écris : je me base sur le livre "Early carolingian warfare", de Bernard S. Bachrach, qui étudie les aspects stratégiques et tactiques de la montée en puissance des premiers carolingiens jusqu'à atteindre la suprématie militaire en Europe occidentale. Concrètement, ça vise les offices de Maire du Palais de Pépin II de Herstal et Charles Martel, et les règnes de Pépin le Bref et Charlemagne : soit la période 675-814. Et comme tu as vaincu ma flemme, voici une petite fiche de lecture sommaire :

Je ne vais pas rentrer dans tous les détails du bouquin, mais l'auteur commence par établir que les Pépinides ont poursuivi une stratégie à long terme visant à reconstruire le regnum francorum dans ses frontières les plus étendues sous les premiers mérovingiens, et qu'ils ont systématiquement évité d'être impliqué dans des conflits hors de ces limites tant que le but n'a pas été atteint.

Ensuite, il démontre que les anciens systèmes romains de défense locale par la levée ont été utilisés tout en y adjoignant un système de levées de troupes sélectionnées sur la base de leurs possessions terriennes pour en faire des troupes professionnelles, mobilisées chaque année afin d'alimenter la machine de conquête. Ces troupes n'étaient pas nécessairement des nobles mais aussi bien des hommes libres que des esclaves et des lètes. Parallèlement, le système de la trust germanique persiste pour fournir les troupes d'élite.

Puis il s'intéresse aux méthodes d'entrainement et aux équipements et démontre que ceux-ci étaient basés sur une application raisonnée des principes militaires romains, notamment transmis par Végèce, adaptés de façon efficace aux spécificités de cette armée. Ça se traduit par une maîtrise de l'ensemble des techniques de siège, par une infanterie entrainée à manœuvrer en phalange, y compris à grande vitesse (garder les formations au pas de course), ainsi qu'une cavalerie entraînée à manoeuvrer en formation, à appliquer des tactiques élaborées, comme la feinte de retraite, dont le but est de casser la cohésion d'une phalange ennemie, ainsi qu'à pouvoir en un temps très court démonter pour se battre en phalange.

Le chapitre suivant est consacré au moral des troupes, avec le rôle de la religion, la pratique du triomphe à la romaine, le recours à des armées très nombreuses pour bénéficier d'un effet de masse et s'assurer la victoire à tout prix, le rôle de distributions de butin et de bénéfices...

Ensuite, les tactiques utilisées sur le champ de bataille sont étudiées, notamment en décortiquant les batailles de Poitiers, de Rimini, de Süntal et les descriptions du Waltharius. Ce qui apparait, c'est que la phalange est la formation de base des fantassins quand ils sont en nombre. Du point de vue des cavaliers, on voit apparaitre trois types bien distincts avec des objectifs tactiques différents. En terme de manoeuvre, l'emphase est mise sur la feinte de retraite. Au total, un portrait pas spécialement révolutionnaire des tactiques connues à l'époque, mais ce qui fait la spécificité des troupes carolingiennes, c'est la qualité de leur entrainement, leur maîtrise de ces méthodes héritées de la Rome tardive.

Le dernier chapitre est consacré aux stratégies de campagne, le recours au siège, aux fortifications et à la diplomatie.

C'est un peu long pour rentrer dans les détails : faudrait que je cite la moitié des chapitres 3 et 5... Par contre, je peux amener le bouquin à Pontoise, voire faire quelques photocopies (ou scans) de passages choisis.
"You can get more with a nice word and a sword than you can with a nice word." (Alarik Capone, en l'an 507)
Avatar de l’utilisateur
agarwaen
Site Admin
 
Messages: 759
Inscription: Mer Oct 31, 2007 12:31 am
Localisation: Maisons-Alfort (94)

Re: le combat en phalange

Messagede Hengist » Dim Avr 05, 2009 7:21 pm

A pontoise je suis là le samedi :lol:
Hengist
 

Re: le combat en phalange

Messagede Rodoric » Dim Avr 05, 2009 7:59 pm

je pense qu'il faut voir le combat en phalange non pas dans le sens "macédonien" mais dans le sens de fantassins armés de bouclier et de lances classiques avec un coutelas au cas ou...
C'est semble t il du combat classique de piéton avec ce type d'armes.
d'ailleurs les franciques ont disparu depuis plus d'un siècle et le combat devient plus classique avec une définition du type combat en phalange.

En fait c'est assez logique.
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rodoric
 
Messages: 221
Inscription: Jeu Nov 01, 2007 9:48 am
Localisation: Oise

Re: le combat en phalange

Messagede walfroy » Dim Avr 05, 2009 9:03 pm

Ce genre de combat organisé, c'est ce qui fait la force des armées. Bien sur cela demande de l'entrainement et un bon encadrement professionnel.
Image
walfroy
 
Messages: 672
Inscription: Mer Oct 31, 2007 9:00 am

Re: le combat en phalange

Messagede Rodoric » Lun Avr 06, 2009 8:00 am

walfroy a écrit:Ce genre de combat organisé, c'est ce qui fait la force des armées. Bien sur cela demande de l'entrainement et un bon encadrement professionnel.


oui c'est le point fondamental : organisation , moral , technique ,entrainement , expériences , encadrement sont les piliers d'une armée efficace.
Cela veut dire que les Méro et les Caro ne se battaient pas n'importe comment , ce qui semble assez logique avec leur expansion militaire
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rodoric
 
Messages: 221
Inscription: Jeu Nov 01, 2007 9:48 am
Localisation: Oise

Re: le combat en phalange

Messagede Wilhelm » Dim Jan 03, 2010 9:04 pm

Quelles sources avons nous sur les machines de siege utilisées aux IXe et Xe siecle par les armées franques?
Je n'ai trouvé que quelques ecrits...
Image

Image
Wilhelm
 
Messages: 19
Inscription: Dim Déc 21, 2008 10:38 pm


Retourner vers Période carolingienne

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron