Prétorien N°20, 21: Mode de Combat du Légionnaire.

Espace de libre discussion.

Prétorien N°20, 21: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede Damianus » Lun Oct 03, 2011 1:22 pm

Image

Bonjour à tous!

C'est avec plaisir que je vous fais part de la publication chez "Prétorien" au numéro d'Octobre-Décembre du premier article d'une série que je consacre au(x) mode(s) de combat du légionnaire de l'Antiquité Tardive.

Non pas en marge mais plutôt à la jonction entre la fin de l'Antiquité et la thématique abordée par le "Collectif Franc" je me propose d'en faire ici l'annonce. Si vous vous intéressez aux fonctionnement du combat à l'époque mérovingienne, il se peut que cette lecture donne des pistes...

Plusieurs éléments m'ont poussé à publier enfin l'ensemble de mon travail de réflexion sur ce sujet que j'étudie en amateur éclairé depuis maintenant plus de 13 ans...

D'abord, pour moi la volonté de faire le bilan sur l'apport personnel de la Reconstitution Historique appliquée à une réflexion d'ensemble sur un sujet aussi ciblé que les techniques de combats du légionnaire tardo-antique.

Aussi, dans cette optique, l'aboutissement d'un travail de recherche que j'ai voulu aussi honnête que complet. En ce sens, la reconstitution ne fait ici qu'illustrer un résultat qui est avant tout la somme d'un long travail d'analyse des sources, les plus exhaustives possibles, et qui se déploie à travers les différents argumentaires que je soutiens ici dans cette première partie.

Ensuite, et c'est vrai, la possibilité de donner à lire à chacun ce que moi-même j'aurai aimé lire sur ce sujet. Ayant largement diffusé mes sources et mes réflexions à de nombreux étudiants et universitaires comme aux reconstituteurs, il fallait bien qu'un jour je passe le pas de l'écriture et de la publication en attendant l'écriture d'un ouvrage complet auquel je me consacre.

Enfin, la période était propice puisqu'il n'aura échappé à personne que le sujet est plus que jamais à la mode que ce soit comme ici dans des magasines de vulgarisation (Histoire Antique, Champ de Bataille...) ou dans des études plus scientifiques.
Moins réjouissant peut-être, vous n'êtes pas sans ignorer que la Reconstitution Historique en général étant un milieu assez amnésique, et prompte à la duplication des idées sans soucis de reconnaissance ou de distance critique, il me semblait judicieux après tant d'années de mettre sur papier mes travaux aussi humbles soient-ils avec l'assurance de ma signature. (ex: qui se souvient aujourd'hui du premier à avoir parlé du concept de "cône de protection"?)

Alors peut-être me demanderez vous quelles sont les différences entre cet article, et ceux qui sortent sur le même sujet en dehors évidement de la période mise en lumière?

En premier lieu, un exposé argumenté qui n'a pas peur de citer ses sources et de les mettre en perspective, du moins je l'espère, sans prendre le lecteur pour un imbécile, et cela malgré les contraintes propres à la vulgarisation ou aux restrictions de signes qui vont avec l'écriture de l'article. Ainsi donc, néophytes comme connaisseurs pourront se reporter à la source de référence sans prendre pour argent comptant ce que je lui raconte, et enrichir par là même sa propre réflexion ou ses connaissances de bases.

Aussi dans cet article (et les suivants...) vous pourrez suivre une réelle construction théorique avec ses hypothèses, sa terminologie et l'explication de ses concepts confronté à l'exemple historique, ce qui est loin d'être le cas dans des articles que j'ai pu lire assez récemment sur des sujets comparables chez d'autres titres de magasines, où les auteurs parfois affublés de titres ronflants, autoproclamés "ingénieurs", baclent leurs exposés, n'expliquent aucun concept militaires (ou se trompent à l'analyse des sources) ou nous font passer de soit-disant protocoles pour ce qu'ils ne sont pas!

Pour ma part, j'établi en introduction ma méthodologie de manière plus modeste, qui attends elle même d'être critiquée (ce que j'évoque aussi en intro...) et comme je le dis en fin d'article je ne tentes pas de réinventer ce qui est déjà connu.

Vous le verrez, je m'emploie à démolir pas mal des stéréotypes qui tournent autour du soldat de l'armée romaine tardive, et j'entre dans le détail de manière parfois très pointue...

Devant l'ampleur du thème, il m'a fallu le découper de manière cohérente. D'abord l'usage des armes sur le plan individuel s'imposait donc avec en filigrane l'idée que l'homme/soldat perçu comme la plus petite unité combattante restait inclu dans une unité plus large fonctionnant en colonne et en ligne. Rapport d'espace et d'échelle avec ses contraintes individuelles que j'aborde très vite dans les derniers paragraphes de l'article, pour le reprendre plus tard dans une prochaine partie qui lui sera dédié


C'est donc pourquoi le premier article se concentre uniquement sur l'utilisation de la spatha et du scutum. Le second qui est déjà parvenu à la Rédaction concernera l'utilisation de la lance, l'hasta, et vous serez certainement surpris de la complexité du sujet... Le troisième, lui est sur l'emploi des armes de jet durant la bataille.

Enfin, le dernier, lui, se basera logiquement sur les formations collectives utilisées par l'armée romaine tardive avec une ouverture sur le VIe-VIIe siècle.

J'espère que cet article et que cette série vous plaira, elle constitue à terme un modèle théorique complet à exploiter aussi bien pour le reconstituteur que pour le chercheur et représente pour moi l'héritage que je laisse à la Reconstitution Historique de l'antiquité tardive.

Evidemment, n'étant pas infaillible, n'hésitez pas à me donner vos avis sur cette lecture et vos appréciations. Si vous avez des questions relatives au contenu des articles, je vous répondrai ici avec plaisir.
Dernière édition par Damianus le Mar Jan 03, 2012 7:26 pm, édité 1 fois.
Paulus Claudius Damianus Marcellinus.

Image

http://monsite.orange.fr/lesherculiani/index.jhtml
Nouveau forum de l'Antiquité tardive:: http://schnucks0.free.fr/forum/index.php
Damianus
 
Messages: 47
Inscription: Ven Nov 23, 2007 6:49 pm
Localisation: France

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede agarwaen » Lun Oct 03, 2011 7:00 pm

Merci de nous faire part de cette parution, à coté de laquelle je serais certainement passé sans cela ! Et félicitations pour sa parution ! Je vais essayer de mettre la main dessus.
"You can get more with a nice word and a sword than you can with a nice word." (Alarik Capone, en l'an 507)
Avatar de l’utilisateur
agarwaen
Site Admin
 
Messages: 759
Inscription: Mer Oct 31, 2007 12:31 am
Localisation: Maisons-Alfort (94)

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede thorbjorn » Lun Oct 03, 2011 8:18 pm

merci de l'info, je vais voir pour le prendre!
thorbjorn
 
Messages: 37
Inscription: Lun Nov 22, 2010 12:28 pm

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede faber » Mar Oct 04, 2011 11:19 am

Intéressant et il doit y avoir des similitudes possibles avec le combat "viking". 8)
Image
Avatar de l’utilisateur
faber
 
Messages: 288
Inscription: Lun Oct 27, 2008 3:14 pm

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede faber » Lun Oct 24, 2011 12:54 pm

Pas trouvé... Quelqu'un l'a ? :roll: :roll:
Image
Avatar de l’utilisateur
faber
 
Messages: 288
Inscription: Lun Oct 27, 2008 3:14 pm

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede Damianus » Mer Oct 26, 2011 3:17 pm

Normalement le magasine est assez bien distribué dans toute la France.
Paulus Claudius Damianus Marcellinus.

Image

http://monsite.orange.fr/lesherculiani/index.jhtml
Nouveau forum de l'Antiquité tardive:: http://schnucks0.free.fr/forum/index.php
Damianus
 
Messages: 47
Inscription: Ven Nov 23, 2007 6:49 pm
Localisation: France

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede faber » Mer Oct 26, 2011 9:13 pm

Trouvé !
Damianus je t'ai envoyé un MP sur le forum des GMA ! :wink: :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
faber
 
Messages: 288
Inscription: Lun Oct 27, 2008 3:14 pm

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede Damianus » Jeu Oct 27, 2011 7:46 pm

Je n'ai rien reçu. Mon pseudo sur le forum des GMA est "Damianus Herculiani". Je serai heureux de te lire
Paulus Claudius Damianus Marcellinus.

Image

http://monsite.orange.fr/lesherculiani/index.jhtml
Nouveau forum de l'Antiquité tardive:: http://schnucks0.free.fr/forum/index.php
Damianus
 
Messages: 47
Inscription: Ven Nov 23, 2007 6:49 pm
Localisation: France

Re: Prétorien N°20: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede Damianus » Mar Jan 03, 2012 1:04 pm

Image

Voici au numéro 21 du magasine Prétorien pour les mois de Janvier-Mars 2012 le deuxième volet de ma série, cette fois consacré à l'usage de la lance dans l'armée romaine tardive. Je remercie encore une fois Bernard Sadoun et Natalia Griffon pour l'interêt qu'ils portent à mes écrits.

Si l'emploi de la spatha et du scutum lève "assez facilement" toute ambiguité après analyse des sources, il n'en va pas du tout de même pour l'hasta romaine.

Bête objet à l'imagerie sur-représentée, arme commune à l'emploi allant de soit... Que nenni!

Toujours dans la logique qui soutien ma démarche, j'ai tenté de mettre en lumière, et ce, avant toute chose, la difficulté d'appréhension de l'objet pour le moderne face à la profusion d'informations subtiles et contradictoires. Que la source de référence soit de langue grec ou latine, toute la complexité est là; Lorsque nous parlons de l'hasta ou de la lance de quelle arme parlons nous vraiment?

Ou plutôt à quelle arme pense l'auteur quel que soit sa provenance lorsqu'il donne à la lecture un descriptif à vocation exemplaire ou historique?

Sachant in fine que les déterminants de son utilisation résident principalement dans l'éclaircissement de zones d'ombres et dans l'analyse d'éléments très parcellaires, Beaucoup des aspects concourrant à l'esquisse d'une (ou plusieurs) méthodes de combats resteront sans doute de l'ordre de l'évidence pour l'auteur ancien ou le soldat contemporain et un mystère pour l'homme du XXIe siècle.

Gros travail donc sur des sources de toutes natures, qui prisent individuellement parlent peu, et en premier lieu sur les sources littéraires qu'il a fallu élargir sur une échelle chronologique assez large sans quoi nous aurions eu une sérieuse perte de sens pour l'ensemble de l'exposé. Beaucoup de questions restent donc en suspens, ce que je n'hésite pas à signaler et je suis sûr que de plus large études dans un cadre académique s'avéreraient absolument passionnant.

Passé cet aspect essentiel, il ressort selon moi qu'il n'existe pas une seule lance romaine comme il n'existe pas une seule méthode de combat. Aborder le sujet de la pratique de cette arme revient donc à faire beaucoup plus dans la nuance qu'on pourrait le croire. Il est impossible pour moi d'avancer des formulations aussi catégoriques que peuvent l'être certaines interprétations de la vulgate actuelle. L'outil militaire romain brille encore par son adaptabilité situationnelle qu'une sédimentation d'une pratique martiale sur le terrain rendrait fatalement vulnérable.

Toutefois je n'hésite pas à prendre parti et exposer mes hypothèses personnelles car des constantes se dégagent aussi certainement que certaines variables. Les prises de lance se vérifient, la position initiale du combattant, la longueur de la lance ayant une signification technique. Sur le plan tactique, un dispositif rationnel et élaboré, la différentiation essentiel entre le combat en ligne et le combat duel avec en toile de fond la question relative à l'autonomie du combattant dans sa ligne, les options offertes par l'emploi simultané du bouclier...

Plutôt qu'une armée monolithique ou un légionnaire invariablement armé de l'hasta, dont l'usage serait très restrictif pour ne pas dire statique, il apparait pour moi, au contraire un équilibre tactique consciemment pensé par les romains entre ses capacités de choc et de tir.

le collectif étant le fil conducteur des modes de combat du légionnaire. Je reviendrais sur les normes de ce type de combat dans ma quatrième partie, quoique à plusieurs reprises j'ai du néccessairement anticiper sur cette question. La troisième sur les armes de jets est arrivé à la rédaction du magasine.

J'espère que cet article vous plaira autant que le premier, je remercie au passage Benjamin de l'association Letavia pour ses clichés du dépot de Nydam.

Je remercierai encore tout ceux qui m'ont aidé à la réalisation de cette série à la fin du quatrième volet auquel viendra s'ajouter un important encart sur l'apport et les limites de la reconstitution historique.

Bonne lecture!
Paulus Claudius Damianus Marcellinus.

Image

http://monsite.orange.fr/lesherculiani/index.jhtml
Nouveau forum de l'Antiquité tardive:: http://schnucks0.free.fr/forum/index.php
Damianus
 
Messages: 47
Inscription: Ven Nov 23, 2007 6:49 pm
Localisation: France

Re: Prétorien N°20, 21: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede faber » Mar Jan 03, 2012 7:41 pm

Chouette !! :mrgreen: :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
faber
 
Messages: 288
Inscription: Lun Oct 27, 2008 3:14 pm

Re: Prétorien N°20, 21: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede Damianus » Lun Jan 09, 2012 12:24 pm

ERRATUM!

A la page 39, lorsque j'évoque la supériorité des romains à la lance chez Hérodien la référence au livre IV est fausse. Ce n'est pas une coquille du magasine mais une erreur de ma part. L'anecdote figure bien au livre IV non pas en 10, 3 mais en 18, 3. J'aurai dû mieux vérifier...

On pourra s'étonner que je n'évoque pas dans cet article même rapidement l'Hasta des triaires de la légion manipulaire. Si je n'ai pas souhaité remonter si haut c'était pour éviter un développement inutile (à mon sens...) sur l'armée républicaine qui se serait imposé à moi. Pour fil conducteur, j'aurai pu citer de même Tacite pour le Ier siècle de notre ère (pour la mention du Contus...), mais là aussi j'ai dû faire un choix pour mon exposé en tentant de le garder le plus claire possible. J'ai donc dû sélectionner les sources quitte à passer sur quelques mentions intéressantes pour mieux reserrer sur celles d'époque tardive. Pourquoi ne pas avoir plus suivi Wheeler que je ne l'ai fait? D'abord j'espère en avoir garder l'essentiel car le développement de Wheeler sur la lance est extrêmement érudite pour une conclusion très simple: Kontos = Dory = Hasta! Peut-être aurai-je alors considérablement alourdi l'article dont la part conséquente se devait d'établir avant tout l'hypothèse de travail autour de l'utilisation de l'hasta. Enfin, pourquoi ne pas avoir osé une estimation de la taille de l'Hasta moins abstraite que celle que je propose? D'abord parceque je crois sincèrement que je reste au plus juste sans estimation plus stricte aussi parceque je garde quelques considérations supplémentaire pour la quatrième partie.
Paulus Claudius Damianus Marcellinus.

Image

http://monsite.orange.fr/lesherculiani/index.jhtml
Nouveau forum de l'Antiquité tardive:: http://schnucks0.free.fr/forum/index.php
Damianus
 
Messages: 47
Inscription: Ven Nov 23, 2007 6:49 pm
Localisation: France

Re: Prétorien N°20, 21: Mode de Combat du Légionnaire.

Messagede Gerwald » Mer Jan 11, 2012 8:30 am

Damianus a écrit:Enfin, le dernier, lui, se basera logiquement sur les formations collectives utilisées par l'armée romaine tardive avec une ouverture sur le VIe-VIIe siècle.


Ha ça ça m'intéresse....!
Image
Avatar de l’utilisateur
Gerwald
 
Messages: 104
Inscription: Mar Fév 26, 2008 3:09 pm
Localisation: Paris/Haut-Doubs


Retourner vers La taverne

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron