Les premiers Bretons d'Armorique

Partagez ici vos sources iconographiques, textuelles ou archéologiques.

Les premiers Bretons d'Armorique

Messagede Hengist » Lun Aoû 02, 2010 1:30 pm

Pierre-Roland Giot, Philippe Guigon et Bernard Merdrignac, Les premiers Bretons d'Armorique, 2003

Image


La Bretagne continentale actuelle doit son nom à l'immigration de Bretons originaires de Grande-Bretagne, durant l'Antiquité tardive et le très haut Moyen Âge. Ce livre s'efforce de préciser les modalités, les différentes causes, l'importance numérique et ethnique, les effets linguistiques, culturels, économiques, technologiques ou religieux de ces mouvements de population successifs.


Partie péninsulaire de l'antique Armorique, la Bretagne continentale actuelle doit son nom à
l'immigration de Bretons originaires de Grande Bretagne,
durant l'Antiquité tardive et le très haut Moyen Âge. Au fil des siècles, ce mouvement de population est demeuré quelque peu mythique. S'est-il agi d'un courant de colonisation massif, ou de la simple arrivée d'une élite restreinte de chefs et de "saints" accompagnés d'une poignée de compagnons fidèles, comme cela a été souvent le cas pour les migrations de tant de peuples de l'époque dite des «Invasions»
ou des «Migrations de Peuples» ?

Préciser les modalités, les différentes causes,
l'importance numérique et ethnique,
les effets linguistiques, culturels, économiques,
technologiques ou religieux de ces mouvements de population successifs, tel est le sujet de cet ouvrage. Celui-ci prend en compte les nouvelles données archéologiques et bio-anthropologiques tout autant que les acquis des sciences environnementales et s'attache à dégager les répercussions linguistiques, toponymiques,
démographiques de cette migration.

Alors que les habitants de bien des régions d'Europe ressentent le besoin de retrouver leurs «identités», beaucoup de Bretons actuels se réfèrent au duché de Bretagne du Moyen Âge tardif. En fait, il faut revenir à l'époque des racines. On pourrait même penser que,
dès l'époque carolingienne, la conquête par les chefs bretons de territoires orientaux bien au-delà de leurs bases, a fait perdre sa spécificité
et son «âme» à la «vraie» première Bretagne.

A l'initiative de P-R. Giot qui lègue dans cet ouvrage posthume la synthèse d'un demisiècle de recherches sur la Bretagne, les auteurs se sont constitué en équipe pluridisciplinaire pour aborder ces quelques «siècles obscurs». En confrontant des perspectives fort différentes, parfois contradictoires, ils ont entrepris de construire une «histoire» à
plusieurs mains, en se gardant des chausses-trapes de la «pensée unique».

Décédé en janvier 2002, Pierre-Roland Giot fut l'une des figures marquantes de l'archéologie française du dernier demi-siècle. Directeur de Recherches au CNRS, fondateur du Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire (UMR CNRS 6566),
membre de beaucoup de sociétés archéologiques internationales, il a dirigé de nombreuses fouilles couvrant toutes les périodes du passé de de la Bretagne.

http://www.librairiedialogues.fr/livre/ ... -de-rennes
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=692
Hengist
 

Retourner vers Bibliothèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron