L'éclairage

Discussions sur la période

L'éclairage

Messagede agarwaen » Mar Aoû 11, 2009 12:50 pm

J'ai un petit sujet de réflexion à soumettre à la sagacité de l'aimable assemblée, qui rentre directement dans le concret puisqu'il s'agit de ces accessoires directement utiles à la vie de camp : les moyens d'éclairage !

Alors quid des lampes, lanternes, bougies, chandelles, torches aux époques qui nous réunissent sur ce forum ? Je vous invite au débat !

Il me semble que pendant l'Antiquité, la lampe à huile est le moyen le plus utilisé. Toutefois, au Vème siècle, avec la diminution des échanges commerciaux, l'importation d'huile dans le nord de la Gaule devient trop coûteuse pour que l'éclairage à l'huile continue d'être le moyen le plus commun (lu au musée archéologique du Mans il y a quelques jours). Est-ce qu'on se rabat sur la combustion du suif toujours dans le même type de lampe ?

Par ailleurs, je lis dans une petite page sur l'histoire de l'éclairage qu'on attribue la paternité de la chandelle aux celtes, avant notre ère ; ailleurs, je lis qu'elle apparait au IVè siècle... Est-ce qu'elle a disparu à la période gallo-romaine, ou continué d'être utilisée ? Et si oui, est-ce qu'on l'enferme dans une lanterne, ou est-ce qu'on la pose sur un chandelier ? On sait que les chandelles de cire (le terme "bougie" apparait au XIVè) coûtaient fort cher et étaient de facto réservé à un usage ecclésiastique et aux nantis. Mais à partir de quand voit-on apparaitre cet usage de la cire ?

Une série de panneaux d'exposition qui contiennent quelques infos intéressantes : http://speleoclpa.free.fr/doccarbur15_e ... nneau1.htm
On y voit notamment des chandelles au IVè s. avant notre ère, ainsi que la mention de lampes à huile à l'abbaye de Saint-Denis au IXè siècle, et des lampes de verres (à huile) dans la règle de Saint-Benoit.
"You can get more with a nice word and a sword than you can with a nice word." (Alarik Capone, en l'an 507)
Avatar de l’utilisateur
agarwaen
Site Admin
 
Messages: 759
Inscription: Mer Oct 31, 2007 12:31 am
Localisation: Maisons-Alfort (94)

Re: L'éclairage

Messagede walfroy » Mar Aoû 11, 2009 8:05 pm

On utilise toujours des lampes à huile ou autre matière grasse, il existe plusieurs modèles. J'ai même en mémoire un bougeoir retrouvé en Angleterre, mais ça doit être plus rare!
Image
walfroy
 
Messages: 672
Inscription: Mer Oct 31, 2007 9:00 am

Re: L'éclairage

Messagede Liudolf » Mar Aoû 11, 2009 9:10 pm

Il ya des lampes dans les psautiers, je crois. Pour le combustible le suif me semble une bonne piste. Je pencherais pour des opportunités locales: huile de lin, de poisson (bonjour l'odeur), de baleine, d'olive, de coude, etc...)
Liudolf
 
Messages: 202
Inscription: Mer Oct 31, 2007 7:37 pm
Localisation: Reims

Re: L'éclairage

Messagede Faera » Mar Aoû 11, 2009 10:07 pm

J'avais justement posé la question il y a quelques temps sur ce forum quant aux chandelles et Warulfe (je crois, pas taper si je me trompe :chaise: :mrgreen: ) avait eu la gentillesse de mettre une photo d'une lampe à huile de type byzantin, datée Ve ... Et après conseils et lectures (merci :D ), effectivement, plusieurs modèles ont été retrouvés en territoire burgonde...
Après, de là à savoir ce qu'il y avait dedans comme combustible ... ??

Quelqu'un a déjà essayé les chandelles de suif ??
Avatar de l’utilisateur
Faera
 
Messages: 184
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:52 pm

Re: L'éclairage

Messagede Garac » Mer Aoû 12, 2009 2:09 am

agarwaen a écrit:J
Il me semble que pendant l'Antiquité, la lampe à huile est le moyen le plus utilisé. Toutefois, au Vème siècle, avec la diminution des échanges commerciaux, l'importation d'huile dans le nord de la Gaule devient trop coûteuse pour que l'éclairage à l'huile continue d'être le moyen le plus commun (lu au musée archéologique du Mans il y a quelques jours).


Nuançons.
La diminution des échanges commerciaux entre l'Antiquité Tardive et le début du haut Moyen Âge n'est pas aussi radical qu'on l'a longtemps cru. En effet, si un certain ralentissement des échanges Nord-Sud est indéniable au Ve, le siècle suivant voit la situation s'améliorer (sans toutefois revenir à ce qu'elle était au IIIe ou au IVe s.).
Le couloir rhodanien reste un axe de communication et de circulation privilégié, et si rupture des échanges commerciaux Nord-Sud il y a, ce n'est pas avant le VIIIe siècle (la deuxième partie du dossier de Gallia sur l' A.T dans le Sud de la Gaule est très riche sur la question).
Concernant l'huile, un diplôme royale de 716 concernant le fisc royal de Fos-sur-mer dit que les convois de marchandises venant de ce port et de Marseille et destinés aux monastères du Nord de la Gaule sont exemptés de péage. Parmi les marchandises mentionnées, l'huile d'olive figure en bonne place : ).
Avatar de l’utilisateur
Garac
 
Messages: 25
Inscription: Mer Oct 31, 2007 9:17 pm
Localisation: Aubagne

Re: L'éclairage

Messagede Jacques » Mer Aoû 12, 2009 6:46 am

Pour répondre à Agarwaen notre chef sur les bougies chez les Gallo-romains, je peux te dire qu'à Montans (http://www.archeosite.com/noswf.htm)- qui était un très important site industriel de production de poterie rutène (IIème AC) puis galllo-romaine produisant des types italiques et ibériques (IVème AD), et dont on a retrouvé les productions dans toute la gaule occidentale et jusqu'en Bretagne (au mur d'Hadrien) - l'immense quantité de lampes à huile sigillées retrouvées datées entre le Ier et le IVème siècles (AD) suggère un usage quasi-exclusif de ce mode d'éclairage à des fins domestiques.
Comme source de graisse il y a également le saindoux.
[url=http://taranis-francorum.over-blog.com/]Image
Avatar de l’utilisateur
Jacques
 
Messages: 319
Inscription: Lun Oct 06, 2008 9:11 am

Re: L'éclairage

Messagede agarwaen » Mer Aoû 12, 2009 8:59 am

Oui-oui, on est d'accord, je ne parlais pas du tout de rupture des échanges, juste de ralentissement, qui fait qu'il n'est plus économiquement intéressant pour le vulgum pecus de s'éclairer à l'huile, et ce uniquement à partir du Vè siècle.
En tout cas, merci pour les infos !
"You can get more with a nice word and a sword than you can with a nice word." (Alarik Capone, en l'an 507)
Avatar de l’utilisateur
agarwaen
Site Admin
 
Messages: 759
Inscription: Mer Oct 31, 2007 12:31 am
Localisation: Maisons-Alfort (94)

Re: L'éclairage

Messagede Illanua » Mer Aoû 12, 2009 7:21 pm

Voilà, navré de vous avoir laissés poireauter quelques jours sur ce sujet. L'article était pratiquement prêt, en réponse à un sujet de Faera sur les bougies et l'éclairage, mais il était resté en plan depuis pas mal de temps... Le voici donc avec quelque retard... :mrgreen:

LE LUMINAIRE DU HAUT MOYEN-AGE



Durant toute la période romaine, lampes à huile et à graisse se sont côtoyées. Les lampes, on les connaît par les innombrables exemplaires exposés dans tous les musées. Pour l’essentiel, ce sont des types du haut-empire. Mais qu’en était-il à la fin de l’antiquité tardive et pendant les temps mérovingiens et carolingiens ?

En ce qui concerne les lampes à huile tardives, l’illustration proposée par Warulfe dans le post de Faera est exacte. Ces lampes sont très majoritairement d’origine africaine et datent du IVème au VIème, voire VIIème siècles. Les sites de production étaient situés dans les provinces qui formeront plus tard l’Algérie et surtout la Tunisie actuelles. Une main d’œuvre servile abondante limitait déjà les frais de production sur place, et en plus, les armateurs qui amenaient le blé, essentiel pour Rome, ainsi que les amphores de produits divers complétaient leur cargaison avec de la vaisselle et des lampes. Le blé et les amphores faisaient office de lest pour les navires, et pour « arrondir les fins de mois », on pouvait rajouter des marchandises plus légères par-dessus sans déséquilibrer le bateau. Les lampes étaient ainsi livrées en Europe continentale pratiquement sans frais de transport, ce qui aboutira à tuer l’artisanat de la lampe sur le continent.

Les lampes byzantines, qui étaient tout à fait semblables, sont plus rarement importées, ne bénéficiant pas des mêmes avantages sur les conditions de transport maritime.

Image
Lampe africaine Vème s.

Pendant un temps on a donc cru la production de lampes éteinte en Europe à partir du IVème siècle. Un atelier de potiers découvert à Génerac, près de Nîmes a, outre de la céramique estampée, produit des lampes à huile entre le IVème et le Vème siècles, ce qui bouche un "trou artisanal" mais cette production semble peu abondante. Les productions africaines dureront bien plus longtemps, au moins jusqu’au VIIème siècle, lors des conquêtes arabes.

Image
Lampe Génerac

Mais voilà, pour utiliser une lampe à huile, il faut du carburant, et si se procurer de l’huile à Avignon ou Carcassonne ne posait guère de problème, cela n’allait par contre pas de soi dans les Ardennes ou les Flandres…

Donc, nécessité absolue de passer à la lampe à suif (ou à graisse, ce qui est la même chose). Déjà à l’époque romaine, le prix de l’huile à lampe avait convaincu le bon peuple de l’excellence de ce type d’éclairage. La lampe à huile faisait plus « romain », certes, mais la graisse éclaire tout aussi bien, si ce n’est mieux encore, et en plus si la graisse n’est pas de trop mauvaise qualité, ne dégage pratiquement pas d’odeurs, contrairement à beaucoup d’idées reçues.

Les premières lampes à suif d’époque romaine sont de simples godets munis d’un ou plusieurs becs permettant de maintenir les mèches. Ce type semble disparaître avec l’Empire pour laisser la place à des modèles plus hauts, et plus pratiques. On peut facilement se déplacer avec l’objet sans se brûler, et les risques d’incendie sont très amoindris.

Pour l’époque mérovingienne, on a par exemple ce type produit à Sevrey, près de Châlons-sur-Saône, qui est une sorte de colonnette se terminant en godet à bec. Datation début VIème siècle. IL s’agit peut-être de la première apparition de ce type sur colonnette, inconnu à l’époque romaine.
Image
No1 et 2 : lampe colonnette. No 3 Lampe godet à bec. Le No 4 est peut-être une variante de lampe à bec munie d’une anse…

Plus perfectionné, ce type du VIIIème présente une colonnette à bec sur coupelle, et est munie d’une anse. Cela évite les taches dues aux débordements et suintements, et en plus permet de conserver le petit nécessaire à l’entretien à portée de main. Provenance inconnue, peut-être orientale.
Image
(mille excuses, pas d’autre cliché à dispo…)

Les temps carolingiens voient ces types évoluer encore un peu. Apparaisent les lampes munies d'une pointe et destinée à être fichée dans un tronc ou une pierre percée, ainsi que les colonnettes à coupelles intermédiaires qui permettent de se déplaces sans se renverses le graisse chaude sur les mains.

Image

Cette collection du Xème siècle provenant du Musée de Mayenne montre toutefois une légère évolution, avec des coupelles intermédiaires permettant aussi de déposer le petit nécessaire d'entretien, et se prémunir des débordements.
Image
On trouve aussi , notamment en Normandie aux alentours de l'an Mil, ce type muni d'une pointe et destinée à être fichée dans un tronc ou une pierre percée.
Image

Et cette série du Xème à Thetford en Angleterre rappelle les types mérovingiens de Sevrey.
Image

En ce qui concerne les "carburants", toutes les huiles végétales sont inflammables, mais coûteuses. Eventuellement lorsqu’elles sont tellement rancies qu’elles en deviennent inconsommables…
Il n’en est pas de même en ce qui concerne les graisses animales, nettement moins coûteuses, et pouvant aussi être récupérées sur des bêtes mortes de maladie et inconsommables...
Ceci dit, les découvertes de lampes sot relativement rares en ce qui concerne le haut moyen-âge. Elles ne figurent pas dans les mobiliers funéraires, et se trouvent seulement en contextes d'habitats, hélas trop rarement découverts et fouillés
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: L'éclairage

Messagede agarwaen » Mer Aoû 12, 2009 7:35 pm

Waou ! Je me doutais bien que tu aurais des choses à nous dire sur le sujet, mais je n'en espérais pas tant ! :fan:

Merci beaucoup pour ce bel exposé !
"You can get more with a nice word and a sword than you can with a nice word." (Alarik Capone, en l'an 507)
Avatar de l’utilisateur
agarwaen
Site Admin
 
Messages: 759
Inscription: Mer Oct 31, 2007 12:31 am
Localisation: Maisons-Alfort (94)

Re: L'éclairage

Messagede Faera » Mer Aoû 12, 2009 9:00 pm

Super !!! :plus: :plus:

Merci ;) :biere:


Et sinon... tu as déjà essayé d'en reconstituer ?? :mrgreen: :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Faera
 
Messages: 184
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:52 pm

Re: L'éclairage

Messagede Jacques » Jeu Aoû 13, 2009 6:33 am

Merci de ces éclaircissements.
Ces lampes à colonne et coupelle intermédiaire semblent avoir été répandues et avoir perduré assez tard non ?
[url=http://taranis-francorum.over-blog.com/]Image
Avatar de l’utilisateur
Jacques
 
Messages: 319
Inscription: Lun Oct 06, 2008 9:11 am

Re: L'éclairage

Messagede Adon » Jeu Aoû 13, 2009 1:19 pm

Dans les polyptyques (Saint-Germain des Prés, Saint-Rémi de Reims), certains tenanciers étaient tenus de fournir des torches à l'abbaye. Signe que cela nécessitait un travail artisanal. Pour JP Devroey ces torches étaient fabriquées avec de l'écorce.

Dans le psautier de Stuttgart, une enluminure représente un imposant candélabre zoomorphe.
Adon
 
Messages: 67
Inscription: Lun Aoû 18, 2008 9:24 am

Re: L'éclairage

Messagede Illanua » Ven Aoû 14, 2009 1:29 pm

Les lampes en forme de colonnette s'utilisent au moins jusqu'au XIVème siècle. Il n'est pas impossible qu'elles aient été utilisées bien plus longtemps ici et là. Le bougeoirs actuels n'en sont pas tellement éloignés en ce qui concerne certains modèles.
En plus, bien des foyers conservaient une petite lampe allumée pendant la nuit, ce qui évitait premièrement de se prendre les pieds dans tout ce qui pouvait se trouver par terre lorsqu'il fallait se relever pour une raison ou une autre. Mais surtout, si la braise venait à s'éteindre, cela évitait au petit matin de devoir dénicher briquet, silex, amadou ou phragmite bien secs et s'énerver à se taillader les doigts à rallumer son feu.
En Suisse Romande, ces lampes, souvent en fer, s'appelaient des "lumes" et ressemblent à s'y méprendre à certains modèles gallo-romains tardifs ou protomérovingiens.

Par ailleurs, Faera, pour répondre à ta question, je fabrique des répliques. lampes à huile romaines tardives, ou lampes à suif. je viens tout juste de cuire les premières répliques de la lampe à oiseaux, mais je n'ai pas encore fait de photos. je les passerai un de ces jours sur ce sujet. Pour les lampes godets ou colonnette, je les fais plus ou moins à la demande, mais il m'arrive d'en avoir en stock. D'ailleurs, le lampes à coupelle intermédiaire sont un joli problème de tournage à résoudre. On avait pas mal palabré sur le sujet au dernier Pontoise avec les Ateliers du Léguer et Heloïse de Parchemins et par Pots, sans se mettre d'accord sur la méthode. Sur un point pourtant il n'y a pas eu débat: C'est une vraie vacherie à tourner...
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: L'éclairage

Messagede Illanua » Mar Aoû 25, 2009 3:38 pm

Voici une réplique de la lampe à oiseaux:
Image
Celle-ci est très métallescente. Hasards de cuissons...
Et une classique au Chi-Rho, d'après un modèle byzantin:
Image
ET ces lampes à suif en forme de godet. Plutôt gallo-romaines, celles-ci. Les mérovingiennes ne sont pas très éloignées, simplement acec les parois un peu plu épaisses:
Image
Je ferai quelques lampes à colonnette pour Pontoise. Je dois bientôt cuire des amphores, c'est parfait aussi pour boucher les puits de tirage entre les gros récipients!
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: L'éclairage

Messagede Faera » Mar Aoû 25, 2009 4:24 pm

Superbe ! :shock:
Avatar de l’utilisateur
Faera
 
Messages: 184
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:52 pm

Suivante

Retourner vers Société et culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron