Construction d'un four de potiers à languette

Discussions sur la période

Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Illanua » Jeu Jan 08, 2009 8:12 pm

C’était en 2004. Village lacustre de Gletterens. Cet archéosite est une restitution d’un village préhistorique lacustre, sur les bords du lac de Neuchâtel.

http://www.village-lacustre.ch/

L’objectif était la construction d’un four de potiers à languette tels que ceux qui étaient utilisés de la période gauloise jusqu’aux temps carolingiens. Ces fours sont généralement de construction assez rustique. A partir d’une fosse en forme de « Y » creusée dans le substrat qui, si il est assez solide et compact, ne nécessitera pas de maçonnerie de renfort, on construit directement une voûte d’alandier, puis la coupole qui conservera une ouverture suffisante pour charger les céramiques par le haut.

Image

Ce type de four convient plutôt aux céramiques claires. Pour obtenir une réduction et des tons sombres, il vaut mieux construire une coupole complète comportent une ouverture pour les fumées, et dans laquelle on aura aménagé une porte de chargement qui sera scellée au torchis une fois la charge enfournée. Ces fours sont plus faciles à étancher pour les cuissons en atmosphère confinée.

Les fours à languette ont déjà été utilisés durant les âges du fer. Ils semblent plus rares en période romaine, pendant laquelle on leur préfère des installations à sole fixe, une sorte de dalle intermédiaire dans laquelle des ouvertures sont aménagées sous le passage des gaz de combustion, et permettant un empilement plus facile de la charge à cuire. Les installations à languette sans sole permanente reprennent du service dès le début du haut-moyen-âge. Parfois, comme à Sevrey, des pots posés à l’envers remplaçaient la languette. D’autre fois, ce sont de « cigares » de terre cuite qui font office de support lorsque les récipients trop petits risquent de tomber dans les couloirs de chauffe. Ces fours peuvent se construire rapidement et facilement, mais sont peu solides et le passage de l’hiver est parfois aléatoire…

Image

Les bords de la fosse sont rectifiés, et on peut immédiatement construire la voûte de l’alandier. Un simple tronc servira de coffrage, il sera retiré sitôt la voûte terminée.

ImageImage

Dès lors, on peut monter la coupole, ici faite de briques crues constituées de torchis. Ce mélange d’argile et de paille résiste bien aux très fortes contraintes thermiques et le risque d’éclatement est réduit au minimum. Ces briques sont posée à cru, encore humides afin de pouvoir être cintrées facilement. On aperçoit les "cigares" d'argiles qui formeront le support des vases trop petits pour être coincés latéralement.

Image

Une fois la coupole terminée, on bouche les joints à l’argile, et on bat avec une grosse spatule pour bien tasser le tout. On peut immédiatement y entretenir un petit feu pour accélérer le séchage. Il est cependant préférable d’attendre quelques jours afin que le tout se tasse naturellement. Fumées âcres et assez pestilentielles garanties, surtout si le torchis a commencé à fermenter…

Image

Puis le four doit être cuit afin de se solidifier, et il pourra être utilisé. Nous y avons réalisé diverses cuissons gallo-romaines et haut-médiévales. Son diamètre intérieur est de 60 cm. et son comportement s’est révélé parfait, on a pu y réaliser des cuissons à des températures proches de 1100 degrés. On nomme parfois ce type d’installation « four à banquettes » dans le cas présent, il s’agissait d’une languette intérieure et de banquettes latérales, mais dans les installations de plus grandes dimensions, on peut trouver deux languettes internes.

Image

Dès que l'installation est cuite, il est préférable de remblayer en partie la coupole. La pression de la terre maintiendra l'ensemble en place lorsque les inévitables fissures de dilatation se formeront. Un joli petit four qui nous a offert quelques très belles cuissons et quelques nuits mémorables... :biere:
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Jacques » Ven Jan 09, 2009 9:12 am

Super, fabuleuse démonstration que la poterie et sa cuisson n'est finalement pas extrêmement difficile.
[url=http://taranis-francorum.over-blog.com/]Image
Avatar de l’utilisateur
Jacques
 
Messages: 319
Inscription: Lun Oct 06, 2008 9:11 am

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Till smidr » Ven Jan 09, 2009 4:21 pm

Un petit lexique serait bien venu, Les languettes et les banquettes sont en fait ce que tu appeles aussi les cigares ????
OMNIS VALLIS IMPLEBITUR
Image
Till smidr
 
Messages: 235
Inscription: Mar Déc 16, 2008 1:01 am
Localisation: Flandre

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Illanua » Ven Jan 09, 2009 5:56 pm

Tu fais bien de poser cette question, Till Smidr. J'utilise parfois du jargon de potiers qui n'est pas toujours facilement compréhensible.

En fait la languette est le bossage central qui se trouve dans le fond du four et les banquettes sont les petits ressauts latéraux qui lui font face de part et d'autre. Ainsi, sur le dessin tout en haut de page les vases sont coincés entre la languette et les banquettes.

Ensuite, on pose des "cigares" ou pains d'argile (rouges sur la troisième image) quand on n'a pas de récipients assez gros pour être posés en travers, entre languette et banquettes. Si on n'utilise pas de cigares et que les vases sont trop petits, ils tombent dans les canaux de chauffe ( les branches du "Y" que forme la fosse), les flammes et gaz de combustion ne circulent plus ou très mal et cela compromet la régularité de la cuisson.

N'hésites pas si tu as d'autres questions!

Illanua
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede walfroy » Ven Jan 09, 2009 6:10 pm

En fait c'est un autre type de four moins connu que le four à sole (pas certain de l'orthographe!) qui était aussi utilisé pour ces périodes.
Image
walfroy
 
Messages: 672
Inscription: Mer Oct 31, 2007 9:00 am

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Illanua » Ven Jan 09, 2009 7:26 pm

Tout à fait! On a même parfois pensé que la sole avait disparu sans laisser de traces.

Pour Till Smidr, la sole est une sorte de dalle qui peut être posée sur la languette et les banquettes. dans la sole sont aménagés des trous de passage pour les gaz de combustion.

En fait les "cigares" sont une sorte de sole temporaire, rien de plus... Des fois on l'utilise et des fois pas, ça dépend du type de récipients.

Image

C'est ce que l'on voit sous chiffre 3 sur lilustration ci-dessus

Et dans la réalité ça peut ressembler à ceci:

Image

C'est un de mes fours en cours de construction. la fosse est terminée, la maçonnerie du cuvelage aussi, la sole, en 8 éléments constitués d'argiles réfractaires vient d'être mise en place. Il ne reste "plus" qu'à monter la voûte du foyer, que l'on appelle aussi alandier, puis la coupole. Pour cette installation de 1,10 m. de diamètre intérieur, la construction est une autre histoire, environ une centaine d'heures de travail et un peu plus d'une tonne de matériaux... C'est en fait une construction relativement légère destinée à être totalement enterrée. Hors sol, on doit presque multiplier les matériaux par 3!
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Till smidr » Ven Jan 09, 2009 10:12 pm

Merci,j'avoue que c'est tres claire maintenant a la lueur de tes explications.
Je me demande pourquoi finir en Y et pas en Q si tu vois ce que je veux dire? Cela a une raison pour la chauffe ou pour eviter une circulation de la chaleur en tourbillon?
OMNIS VALLIS IMPLEBITUR
Image
Till smidr
 
Messages: 235
Inscription: Mar Déc 16, 2008 1:01 am
Localisation: Flandre

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Illanua » Sam Jan 10, 2009 9:23 am

C'est avant tout une question de solidité. Une languette attachée au fond du four est relativement solide, bien qu'il faille la rechaper souvent. Lorsqu'une fosse de four est creusés directement dans la terre, elle se dégrade rapidement sous l'action du feu.

Par contre lorsque la fosse est maçonnée, personnellement je préfère la forme en "Q", c'est à dire avec un pilier central soutenant la sole, ce qui permet effectivement une meilleure répartition du feu et diminue lr risque de températures de cuisson asymétriques. Ce pilier doit alors être fait de briques ou de tomettes constituées d'argile tenant très bien le feu jusqu'à des températures de l'ordre de 1250 degrés au moins. Sinon, ce pilier se vitrifiera rapidement, se ramollira et la sole va s'effondrer lors d'une cuisson, accident assez fréquent et tout à fait ennuyeux.
Or, ces argiles réfractaire ne se trouvent pas partout, et notamment pas sur le plateau helvète où la plupart des argiles fondent vers 1100 degrés. Donc les potiers d'alors adaptaient la construction de leurs installations, pratiquaient des languettes très épaisses et parfois aussi des petits murets latéraux pour améliorer tant la tenue de la coupole que celle de la sole

Le problème est que la partie inférieure du four est la plus exposée aux flammes, et se trouvera donc en fin de cuisson beaucoup plus chaude que la charge de poteries. les risques de fusion des argiles est très important. Dans mes débuts, j'ai "descendu" un four et plusieurs soles pour cette raison. Maintenant j'utilise des argiles qui tiennent jusqu'à 1350 et je construis des soles segmentées. Ainsi, lors d'un effondrement partiel, je ne change qu'un ou deux éléments.
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Till smidr » Sam Jan 10, 2009 12:08 pm

Ah oui je comprends maintenant. L'art du potier ne reside pas seulement dans son tour de main pour le tournage comme aujourd'hui. Le four et sa conception reste essentiel. Merci de nouveau pour tes expliquations.
Penses tu revenir prochainement sur Marles?
Peux tu aussi nous laissez les adresses d'archeosites que tu frequantes quelque sois l'epoque? C'est toujours interresant.
OMNIS VALLIS IMPLEBITUR
Image
Till smidr
 
Messages: 235
Inscription: Mar Déc 16, 2008 1:01 am
Localisation: Flandre

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Illanua » Sam Jan 10, 2009 2:08 pm

En fait c'est vraiment un tout. la forme et les performances du four peuvent dépendre des argiles disponibles pour sa construction, mais aussi des combustibles.
Je travaille avec plusieurs fours. Mes deux principaux sont des fours à sole sur pilier central. Un est adapté pour les bûches de sapin refendu de 40 à 50 cm. de long. Ce bois brûle très rapidement et me donne des résultats comportant des effets de flamme importants. L'autre est adapté aux bois ronds de feuillu ou aux rames de branche de sapin. le foyer est plus large et plus haut pour compenser l'accumulation de braises, il est plus long aussi parce que je peux y passer des longueurs de 1 m. d'un coup. Ces bois brûlent plus lentement avec une flamme plus courte. les cuissons comportent donc moins d'effets de flamme.

le problème principal à résoudre est de s'adapter au four, de trouver les combustibles qui lui donneront le meilleur régime. Ce peut être très long. Le céramiques gallo-romaines à revêtement argileux notamment sont très difficiles à cuire. Tous les potiers, qu'ils fassent de la reconstitution ou de la création contemporaine et qui cuisent au bois le diront. Changer de four, s'est s'assurer des états proto-suicidaires à force d'accumulation de problèmes techniques à résoudre...

En fait j'ai beaucoup de chance, J'habite dans une petite commune forestière, et j'ai un arrangement avec les exploitants. Je fais essentiellement du nettoyage de parcelles après bûcheronnage, ou du nettoyage de pépinières. J'y trouve exactement les bois qui me sont nécessaires, qui me sont gratuitement fournis en compensation du travail de nettoyage. Et comme dans un arbre, sapin ou feuillu, tout m'est utile hormis les racines, je récolte pratiquement tout. les gros troncs de feuillu servent au chauffage de la maison, les petits calibres pour les fours ou pour la cuisinière à bois, les sapins et feuillus morts pour les fours, les petites branches pour les cuissons préhistoriques, les écorces et la sciure pour les réductions et enfumages, et même les feuilles mortes pour la couverture du four lors de cuissons germaniques! Il m'arrive même quelquefois de récupérer les cendres... Un peu comme dans les sociétés traditionnelles où tout avait une utilité, presque tout était recyclé d'une manière ou d'une autre... par exemple les écorces, ça parait tout bête, mais si je n'en ai pas à disposition, je suis bloqué pour toutes les cuissons sombres, genre gauloises ou mérovingiennes noires!
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Illanua » Sam Jan 10, 2009 2:12 pm

J'oubliais encore une chose. Jai prévu de me rendre à Marle aux journées du Patrimoine en septembre 2009.
Si ma candidature est acceptée...
Sinon, je vais prochainement publier mon programme 2009 sur mon blog. Je publierai un avis de mise à jour dans ce forum (le blog de l'archéocéramiste)

A+!

Illanua
Avatar de l’utilisateur
Illanua
 
Messages: 78
Inscription: Mer Déc 10, 2008 8:33 am
Localisation: Suisse romande

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Hengist » Sam Jan 10, 2009 6:27 pm

je crains ne pouvoir être présent à Marle en septembre et c'est bien dommage! Surtout si tu y es présent!
Hengist
 

Re: Construction d'un four de potiers à languette

Messagede Till smidr » Sam Jan 10, 2009 7:50 pm

je dois encore voir avec alain pour cela generalement je n'y vais pas en septembre mais cet année il y a du changement dans notre programme alors pourquoi pas.
OMNIS VALLIS IMPLEBITUR
Image
Till smidr
 
Messages: 235
Inscription: Mar Déc 16, 2008 1:01 am
Localisation: Flandre


Retourner vers Société et culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron