Page 3 sur 6

Re: les boucliers

MessagePosté: Lun Avr 06, 2009 10:39 am
de agarwaen
Hengist a écrit:Je n'ai pas grand chose sur Vieuxville...juste la tombe découverte en 1938... où effectivement il y a épée mais pas de umbo.... Une tombe de la première moitié du V° siècle, ce qui change peut-être (tiens encore un pôle de discussion...) un peu la donne...

Dans la mesure où il y a interaction entre les traditions militaires germanique et romaine (qui a elle-même précédemment interagi avec la tradition celte) du fait du rôle de mercenaires, puis de fédérés, de nombreux Francs, on peut se douter qu'il y a effectivement transformation des usages... Le problème est de savoir à partir de quelle époque, jusqu'à quand et dans quel sens ? Malheureusement, je serais incapable d'y répondre... Il faut vraiment que je commence à m'intéresser aux méros de plus près (surtout que vu comme c'est parti, je vais finir par faire un costume méro...).

Re: les boucliers

MessagePosté: Lun Avr 06, 2009 10:49 am
de Hengist
agarwaen a écrit:(surtout que vu comme c'est parti, je vais finir par faire un costume méro...).


je connais une sympathique association qui travaille sur un projet de migrants germaniques acculturés peu à peu par le milieu englobant dans une période s'étalant de l'Antiquité tardive au MA II... :lol:
Comme dirait un des membres, non moins sympathique, de ce groupe "moi je dis ça, j'dis rien"

Re: les boucliers

MessagePosté: Lun Avr 06, 2009 10:55 am
de agarwaen
Hengist a écrit:
agarwaen a écrit:(surtout que vu comme c'est parti, je vais finir par faire un costume méro...).

je connais une sympathique association qui travaille sur un projet de migrants germaniques acculturés peu à peu par le milieu englobant dans une période s'étalant de l'Antiquité tardive au MA II... :lol:
Comme dirait un des membres, non moins sympathique, de ce groupe "moi je dis ça, j'dis rien"

Comme c'est étrange, il me semble bien qu'on a un certain nombre de sujets de conversation qui s'imposeront, quand on se verra à Pontoise... :sifflote:

Re: les boucliers

MessagePosté: Lun Avr 06, 2009 5:21 pm
de Warulfe Garoux
J'aime assez cette conception de réutiliser toutes matières premières afin de ne prélever dans la nature que ce qui est nécessaire. :mrgreen:
Au sens purement archéo par contre, il faut avouer que nous sommes tout de même bien heureux de trouver des pièces de fouilles pour argumenter nos discussions et effectuer nos réalisation. :lol:

Re: les boucliers

MessagePosté: Mar Avr 07, 2009 9:42 pm
de Liudolf
Juste une précision en ce qui concerne Marle. Alain était en fait un peu coincé par sa démarche d'origine consistant à reconstituer exclusivement ce qui était trouvé à Goudelancourt, ce qu'il a très bien fait, mais en conséquence il montrait à quoi ressemblaient les habitants du village lors de leur inhumation. Et effectivement il n'y a pas eu d'umbos retrouvés sur le site. Ce qui était plus constestable c'était d'en déduire que les francs avaient peu de boucliers. Lors des sorties extérieures et notamment des confrontations avec des troupes mieux équipées, l'idée des francs combattant sans boucliers est devenue vite intenable, d'où l'évolution ultérieure, ce qui est tout à son honneur, car dans ce milieu rares sont ceux qui savent se remettre en cause.

Re: les boucliers

MessagePosté: Mar Avr 07, 2009 9:53 pm
de Hengist
c pourtant en partie cette voie que nous allons suivre au MI :lol:

Re: les boucliers

MessagePosté: Mer Avr 08, 2009 7:57 pm
de Liudolf
Ben pourquoi?? (lancement subtil de débat :mrgreen: )

Re: les boucliers

MessagePosté: Jeu Avr 09, 2009 7:07 pm
de Hengist
parce que pour l'instant aucun argument n'est arrivé à me convaincre sur son absolue nécessité en combat....

Re: les boucliers

MessagePosté: Jeu Avr 09, 2009 8:43 pm
de walfroy
Comment envisages tu le combat ?

Re: les boucliers

MessagePosté: Jeu Avr 09, 2009 10:31 pm
de Hengist
je ne l'envisage pas... je ne le connais pas pour cette période.... donc dites m'en plus.... :mrgreen:

En tous cas cette source de "reportage sur les guerres mérovingiennes" (http://video.google.fr/videoplay?docid= ... =firefox-a) n'en parle pas.... :lol:

Re: les boucliers

MessagePosté: Ven Avr 10, 2009 8:20 pm
de Liudolf
Faut pas mélanger avec les arts martiaux bretons non plus...

Re: les boucliers

MessagePosté: Ven Avr 10, 2009 8:49 pm
de Hengist
plus sérieusement...
quelles sont les preuves d'un usage généralisé du bouclier?

Re: les boucliers

MessagePosté: Ven Avr 10, 2009 9:06 pm
de walfroy
Il me semble, mais il faudrait que je retrouve la citation, que l'on parle de Charles Martel stoppant les arabes sur un mur de bouclier. Mais là c'est juste de mémoire...

Re: les boucliers

MessagePosté: Ven Avr 10, 2009 9:49 pm
de agarwaen
A proposde la bataille de Poitiers, un chroniqueur espagnol anonyme écrit que les Francs restaient en formation inébranlables "comme un glacier du Nord".
Dans le Strategikon, Maurice décrit les Francs comme combattant en phallange dense avec un front uni.
Frédégaire à propos d'une bataille en 612 : deux grandes phalanges de Francs et leurs alliés s'engagèrent dans un combat si proche qu'il n'y avait pas assez de place pour que les morts tombent à terre.

Re: les boucliers

MessagePosté: Ven Avr 10, 2009 11:02 pm
de Warulfe Garoux
Il me semble, mais il faudrait que je retrouve la citation, que l'on parle de Charles Martel stoppant les arabes sur un mur de bouclier. Mais là c'est juste de mémoire...
Il me semble, mais il faudrait que je retrouve la citation, que l'on parle de Charles Martel stoppant les arabes sur un mur de bouclier. Mais là c'est juste de mémoire...

Je crois avoir posté celas tout au début du forum, si mes souvenir sont bon j'avais trouvé l'info dans l'art de la guerre et les armées au moyen age de ferdinand LOT.
Je savais bien que je l'avait posté quelque part.
C'est dans la même rubrique dans le sujet protection pour les combats page 2
Ferdinand LOT donne la traduction de l'anonyme de cordou sur la bataille de poitier.
"Ils ne réussirent pas à enfoncer les gens du nord qui demeuraient immobiles comme un mur de glace. Les gens d'Austrasie assènent des coups vigoureux de leurs mains de fer".
Puis, il donne son point de vue par rapport au texte et son auteur.
"Ecrit par un chroniqueur anonyme chrétien d'espagne, vivant sous l'autorité musulmane, mais la détestant éprouve le besoin de mettre en relief le contraste physique et moral qui sépare les arabes (et les maures) des européens. Il n'est pas témoin occulaire, cela va de soi."