Page 1 sur 2

Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 9:20 pm
de Gerwald
Voici un bouclier lenticulaire réalisé suite à une commande de notre ami Kyriel.

Les demandes étaient les suivantes :

- énarmes pour port à cheval pouvant également s'utiliser en manipule
- guige
- couleur noire sur le lin extérieur


Image

Image

Image

Image

Image


Ce bouclier a été fabriqué en trois couches de lattes superposées, afin de respecter le processus de fabrication authentique le plus probable. Cette technique permet également une résistance intéressante pour un poids réduit. Pour l'occasion le bois utilisé est du contreplaqué de 3mm. mais la même chose est possible avec du peuplier.


Quelques images des étapes de fabrication (ces photos sont celles du premier test, en quatre couches, qui donnent un bouclier ultracostaud mais lourd) :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

La forme utilisée pour le cintrage (version provisoire) :
Image

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 9:28 pm
de walfroy
Je suis toujours impressionné par cette forme; toutes mes félicitations!!! :shock:

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 9:49 pm
de Gerwald
Merci ^ ^

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 9:53 pm
de Hengist
superbe!!!!!

un beau bouclier breton?

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 10:02 pm
de Gerwald
En effet ;)

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 10:22 pm
de Gerwald
J'ai aussi retrouvé l'image qui m'a donné envie de tester les trinités de rivets :

Image
Psautier de Stuttgart

Mais il ne s'agit peut-être que d'un motif décoratif.

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 10:45 pm
de Hengist
pas sur on le retrouve dans d'autres contextes....

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 11:06 pm
de Till smidr
je sais pas je dis ca juste comme ca, je le voyais plus cintré et le humbo plus en pointe,
Chapeau pour la realisation, ton gabarit de ceintrage et ingenieux. Mais le principe de vissage pour le collage chatouille un peux, bah c'est le resultat qui compte.

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 11:23 pm
de Gerwald
En effet, dans l'absence de solutions adaptées aux moyens de l'époque, j'ai fait avec les moyens qui étaient à ma disposition. Je pense que la solution de serrage adaptée serait peut-être dans des petites pinces et de nombreux petits poids (sacs de sables)... mais je n'en ai pas sous la main. Et puis ça ne me chatouille pas plus que le contreplaqué sincèrement ;)

L'umbo n'est pas en pointe car je n'en avais pas non plus à ma disposition et aucun modèle précis ne m'avait été demandé, j'ai donc fait simple. Quant au cintre il n'est pas ultra prononcé mais ça me paraissait correct, et il est tout de même égal à un dixième du diamètre total dans le cas présent (soit environ 7,5cm. à l'intérieur de l'arc pour 75cm. de diamètre).

Pour tester un bouclier plus cintré il faut refaire une forme de cintrage... -_-' (Ce que j'essaierai peut-être bientôt d'ailleurs, si j'ai le temps.)

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 12:26 am
de agarwaen
Waow, superbe !
Je trouve ça très impressionnant, cette forme de bouclier... J'en ai commandé un à Philippe (le Rouge), mais je ne sais pas quand il pourra me le faire...
Tu peux nous en dire plus sur les caractéristiques physiques ? Il pèse quel poids ? Tu as dû biseauter les lattes ? Ca représente combien de temps de boulot ? Tu crois que c'est faisable dans mon appart de 40 m² ?

Un truc qui serait intéressant à rajouter, c'est les ferrures de renfort qu'on voit représentées sur les bords, sur certaines enluminures (on en voit de très claires sur la Bible de San Paolo fuori le Mura).

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 10:36 am
de Gerwald
Non, pas besoin de biseauter les lattes quand on a de si faibles épaisseurs (3mm. pour 3cm. de large par latte), ça se contraint assez facilement sur les courbes du bouclier, c'est vraiment pratique (mais long).

Je ne saurais te dire exactement le temps que ça m'a pris étant donné que je l'ai réalisé sur plusieurs mois à raison de trois ou quatre heures de boulot par semaine. À temps plein il faudrait tout de même plusieurs jours...

Le poids je ne le connais pas étant donné que je n'ai pas de balance, donc j'attendrai que Kyriel puisse nous renseigner là-dessus, mais au bras il ne parrait pas lourd.

Quant à faire ça dans un apparte de 40m2... non, ce n'est pas vraiment adapté, sans l'atelier de mon grand-père je n'aurais pas pu réaliser cela :lol:


Sinon à quoi ressemblent les ferrures de renfort dont tu parles ?

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 12:19 pm
de agarwaen
Gerwald a écrit:Sinon à quoi ressemblent les ferrures de renfort dont tu parles ?


C'est ce genre de choses, sur le tour du bouclier :
Image
Bible de Saint-Paul-hors-les-Murs

Et celles de l'intérieur, quand on a une manipule :
Image
Image
Psautier Doré de Saint-Gall

On a aussi retrouvé ce type de ferrures en contexte mérovingien : voir les infos dans les albums de la collection Caranda. J'ai retrouvé la planche avec les ferrures intérieures. Je ne sais plus s'il y en a aussi pour les ferrures du tour.
Image

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 12:26 pm
de Kyriel
Encore merci Gerwald pour cette réalisation.

Le bouclier pèse environ 4kg.

Reste à y peindre un motif d'entrelacs celte trouvé en Irlande sur une pierre et daté de l'époque.

Et bien sûr à tester ça à pied mais surtout à cheval (breton un jour...)

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 5:00 pm
de Warulfe Garoux
Superbe réalisation.
J'ai juste une petite question, les trous, fait par les vis lors de la réalisation, ne risquent ils pas de fragiliser l'ensemble?

Re: Bouclier lenticulaire

MessagePosté: Mar Mar 03, 2009 12:00 am
de Gerwald
Non justement.

Je me suis posé la même question mais mon grand-père qui a près de 60 ans d'expérience dans l'ébénisterie m'a assuré que ça ne craignait rien, par le fait des recouvrements successifs des lattes et de la faible taille des trous.

D'ailleurs en peuplier ça craindrait encore moins car ce bois a la particularité de ne pas éclater lorsqu'on le traverse.


Ce qui est probablement une des raisons historiques de l'utilisation de ce bois dans la fabrication de boucliers (avec le tilleul également), ainsi que sa légèreté.