Page 1 sur 5

La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Lun Juin 30, 2008 1:02 pm
de Warulfe Garoux
Bon comme vous le savez tous j'ai reçu mon cadeau.
A mon tour de vous en faire profiter un peu.
J'ai trouvé en le feuilletant un premier point qui me semble important. La broigne semble être une protection en 2 parties. La première, une protection de torse manches courtes, la seconde partie sous forme de jupe.
Image

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Lun Juin 30, 2008 1:32 pm
de agarwaen
C'est énorme ! :shock: :rulaiz:
En plus, on voit bien la disposition des écailles en ligne et non en quinquonce...

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Lun Juin 30, 2008 3:20 pm
de walfroy
Effectivement, il semblerait bien. Remarque, ça se recoupe avec un texte qui parle de "jupe de protection" qui va sous l'armure. Je cherche ou j'ai lu ça...
Par contre, tu pourrais mettre la photo complète ?
Merci.

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Lun Juin 30, 2008 3:47 pm
de Warulfe Garoux
Image

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Lun Juin 30, 2008 3:53 pm
de walfroy
A la vue de l'illustration complète, j'aurais plutôt tendance à y voir une armure détruite tout comme les autres équipements que l'on peut voir à côté. Ca ressemble à la fin d'une bataille, il faudrait traduire le texte qui va avec, peut être aurait on une idée plus certaine.

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Lun Juin 30, 2008 4:19 pm
de Warulfe Garoux
Traduction du texte en anglais:
Folio 88 recto
Psalm 76 verses 3
"there brake he the arrows of the bow, the shield, and the sword, and the battle"
The broken implements of war are literally depicted.

J'espère que cette traduction en anglais permettra une meilleure compréhension de l'enluminure.

Certes, il est question de bataille, mais je ne vois pas comment on peut couper une broigne en 2?

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Jeu Juil 10, 2008 4:33 pm
de Warulfe Garoux
Saint Démétrios
Elément 35 sur 152
Objets d'Art
Objet de culte (Plaque)
Art byzantin
Matériaux : Rehauts d'or, Stéatite
Date : approx. entre 1000 et 1070
Artiste : Anonyme
Modèle : Saint Démétrios
Lieu : Musée du Louvre
Charlemagne
Aile Richelieu - Premier étage - Section 01
Vitrine : V06
Région en relation : Constantinople (Turquie)
Acquisition : Acquisition (1897)
On voit bien la séparation entre le thorax et la jupe.
Image

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Lun Oct 20, 2008 9:53 pm
de walfroy
Aux vues d'autres illustrations de ce psautier, il est en effet possible que cette broigne à écailles puisse être en deux parties, c'est à dire une jupe et un torax.

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Mar Oct 21, 2008 10:54 am
de Jacques
Peut-on en conclure que les Romains aux moeurs dégénérées et les fiers Germains fondateurs à cette époque d'une nouvelle civilisation, étaient tous des hommes en jupe ? Ceci dit cette cuirasse d'écailles ressemble beaucoup à la Lorica Scalata des latins. A-t-on une idée des matériaux utilisés par les germains pour la construction d'une telle broigne ? Plus précisément est-ce que d'autres matériaux que le fer (ou le bronze) ont été utilisés ?
Ceci dit ça m'aide beaucoup dans l'élaboration de mon armure qui est en rade depuis quelques temps car je voyais mal comment faire un ensemble pratique d'une seule pièce.

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Mar Oct 21, 2008 1:16 pm
de walfroy
Je refeuilletais hier soir l'encyclopédie de Violet le Duc (un moment de blues) et je suis retombé sur la description qu'il faisait du "costume" militaire carolingien. Il parle de broigne et d'un "kilt" en cuir pour protéger les jambes. Ca ressemble furieusement à ce que l'on peut voir sur les icono, non?
L'avantage d'une protection en deux parties peut être de mettre une ceinture/baudrier à la taille mais surtout d'être plus souple et ainsi de pouvoir faire plus facilement différents mouvements. Il faut un support pour tenir les écailles, du cuir semble être la solution. Même si il est un peu épais, il ne "bloque" pas au niveau de la taille.
Par contre, un défaut serait que la jupe risque de tomber sous son poids. Il faut bien penser le système de fixation.

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Mar Oct 21, 2008 4:18 pm
de agarwaen
Il se trouve que j'ai réalisé une armure d'écailles de cuir pour du jeu de rôles grandeur-nature. Pas aussi rigide que du métal, donc, mais tout de même assez raide puisque les écailles font 4mm d'épaisseur. Elle est conçue comme un corselet avec deux protections de cuisses, deux plaques enfilées sur une ceinture portée à la taille, donc quelque chose d'assez proche d'une jupe (sauf que ce serait fendu devant et derrière).

Lorsque j'ai monté le corselet, je l'ai fait un poil trop long, ce qui amène au constat suivant : avec cet ensemble, du fait que la protection de l'abdomen descend un poil trop bas, il est assez difficile de s'assoir, et si l'ensemble était d'un seul tenant ("jupe" + corselet), ce serait rigoureusement impossible compte tenu de la rigidité de l'ensemble. Et ce n'est que du cuir.

A noter que les écailles étaient montées en quinconce, chacune rivetée sur deux écailles de la rangée supérieure et deux écailles de la rangée inférieur, et non sur un support de cuir, ce qui explique certainement en partie la rigidité.

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Mer Oct 22, 2008 3:48 pm
de Warulfe Garoux
Dans le psautier de stuttgart folio 5v enluminure du bas:
détail de la jupe et des fixation sur le personnage du milieu.
Je n'arrive plus à mettre des photos.

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Jeu Oct 23, 2008 3:41 pm
de Warulfe Garoux
J'y arrive à nouveau, voici donc les jupes de broigne.
Image
Image

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Jeu Oct 23, 2008 4:14 pm
de walfroy
Il ya pleins de choses sur cette image. Les jupes de broignes avec ce qui doit être le système de fixation (que l'on retrouve sur d'autres illustrations!), les pantalons assez larges en bas, que je n'avait jamais vu comme ça, et enfin le protège nuque sur le casque du personnage central (peut être en maille?)

Re: La broigne dans le psautier de stuttgart

MessagePosté: Jeu Oct 23, 2008 4:24 pm
de Warulfe Garoux
oui Walfroy, il y a en effet plein de choses intéressantes sur cette enluminure, la protection de nuque présente sur cette enluminure mérite que l'on se pose la question de sa matière. Pour les pantalons (braie ou chausse) cette coupe large est intéressante. Jusque là je ne l'avais vu que sur des personnages de moindre importance et sans galon.