Page 3 sur 3

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 10:48 am
de Nati420
bonne question je me pose la même :araignee:

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 11:54 am
de Jacques
Oui en général on fait les cols de nos tuniques trop larges et ceux de nos chemises trop étroits. En tout cas c'est l'erreur que j'ai faite, et je m'en repens chaque jour que Dieu fait.

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 3:26 pm
de walfroy
faber a écrit:Autre question : on voit souvent la sous chemise (elle porte un nom ?) dépasser au niveau du col. On voit donc assez bien en général qu'il y a une chemise en-dessous. Pourtant sur les enluminures on ne voit pas dépasser quoi que ce soit.
Je sais qu'interprêter ces images a ces limites, mais avez-vous un début de réponse au fait qu'on en voit peu sur les enluminures et beaucoup sur les costumes ? On fait nos cols trop larges ?


Dans les quelques restes textiles, on a une chemise de lin blanc provenant de la tombe du "comte de Toulouse" avec un lacet passant autour du col en soie rouge. Ce n'est pas quelque chose qui peut être large et si on prend le soin de mettre de la soie de couleur, c'est que très certainement on doit la voir...

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 6:20 pm
de Corwinna
Le GROS problème du comte de Toulouse, c'est qu'on est dans le sud de la France, et qu'il y a influence hispano-mauresque dans le costume. Donc, c'est, encore, une source à manipuler avec précautions. On n'est pas à proprement parler dans le domaine franc.

Quant à savoir si on doit, ou pas, voir la chemise... C'est un sous vêtement. Généralement, ça se cache. Ca se cache tellement que l'existence du sous vêtement blanc ou écru est seulement fortement supposée, mais les textes d'époque iraient dans ce sens.
Maintenant, si on fait ses cols correctement (c'est à dire en calculant bien pour le cou, que ce soit pour les cols ronds ou les cols fendus, ou encore les amigauts pas si fréquents que ça à ce moment... Cols en V, je crois qu'il n'y a que pour femmes en avéré avant le XIème. Donc, là, on a fait le tour des formes de cols existant), la chemise ne dépasse pas.

Ceci dit, rien n'empêche de mettre une couche entre la chemise et la tunique ;) Celle-ci, surtout pour les femmes, se voit au niveau des manches, et du bas. :rev: Pour le col, il faut essayer de limiter un peu, mais souvent, si on a un col fendu en dessous, ça dépasse un peu. Je pense qu'il faut bidouiller avec une ceinture en dessous pour mettre le plissé en place :D

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 6:36 pm
de agarwaen
Je pense également qu'on a tendance à faire les cols de nos tuniques trop larges.
Par ailleurs, je me demande s'il n'y avait pas des sortes d'amigauts sur l'épaule gauche. On a retrouvé des fibules ansées symétriques et des agrafes à double crochet à cet emplacement dans des sépultures méro tardives.

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 6:40 pm
de Corwinna
Ca pourrait être un moyen de fermer de manière plus "serrée" les cols fendus, en effet :D
On fait un symposium ? :cool:

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 6:44 pm
de Quentin
ça s'impose oh Corwisar...

Dites j'ai une question, au même titre que nous on retire notre pull lorsqu'on a chaud et que le public voit notre magnifique T-shirt (qui est un sous-vêtement) lorsqu'il fait chaud, se pourrait-il que nos amis du 10ème siècle faisaient de même?

Re: et les classes modestes dans tout ça ?

MessagePosté: Mar Avr 27, 2010 6:49 pm
de Corwinna
Ce serait pas impossible pour ceux qui travaillent aux champs, par exemple.
Si on continue à faire le parallèle avec notre époque, en plein été, les banquiers se risquent à peine à être en bras de chemise, alors que les gens sur les chantiers y vont parfois torse-nu.
Pour les tâches les plus pénibles, qui font le plus transpirer, il y a "aménagement" envisageable, sachant que les enlus présentent un monde idéalisé sans saisons ni météo (ou très rarement :lol: ).

Pour un noble... Prévois une sous tunique en lin, c'est quand même plus classe qu'être simplement en chemise. Tu as un rang à tenir :mrgreen:
Il y a toujours cette idée de représentation.