Page 3 sur 3

Re: La tunique

MessagePosté: Mar Fév 16, 2010 12:20 am
de Morcant
Je suis en train de bosser sur une tunique en laine 'germanique' que je compte avant tout utiliser pour une impression de Saxon mi-Ve dans un projet de reconstitution d'une des tombes de Saint-Marcel. Vous allez me dire, ce n'est pas carolingien et oui c'est vrai :lol:
C'est possible que je l'utilise pour faire un peu de caro même si ça ne sera dans ce cas que provisoire. Je suis parti sur un patron très simple, un grand rectangle de tissu avec des manches qui tendent à s'affiner vers les poignets. Je me suis entre autre basé sur ce que j'ai pu lire chez Penelope Walton-Rogers ou chez Graham Sumner concernant les "modes germaniques", la première les illustrant d'ailleurs avec notamment une image du psautier de Stuttgart (cf. Cloth and Clothing in Early Anglo-saxon England).

J'ai peur cependant de m'être un peu loupé dans la découpe de ma tunique au niveau de mes manches. Elles sont très serrées, voire moulantes. Le passage des épaules est juste, même si j'ai suffisamment d'aisance après l'avoir enfilée et s'il n'y a que ça je pense éventuellement rajouter des "triangles d'aisances" au niveau des aisselles.

Ceci dit sur les enluminures carolingiennes, comme sur les sources antérieures on constate que les manches sont représentées assez resserrées, parfois avec des plis au niveau de l'avant-bras. Bref je voudrais bien votre avis là dessus. Il semble que pas mal de reconstituteurs optent pour des manches relativement amples permettant une certaine aisance c'est vrai. Je sais qu'un cas de figure existe pour les tuniques romaines tardives où nous avons pas mal de pièces avec des manches très étroites.

Re: La tunique

MessagePosté: Mar Fév 16, 2010 12:56 am
de agarwaen
Au contraire, les manches serrées, c'est vraiment bien pour le caro. Ca cadre avec l'iconographie, et ça cadre avec les textes !
Corwi soutient que les triangles d'aisance ne sont pas bons, perso, je me sens pas assez sur de moi pour infirmer ou confirmer.
Ce qui ressort de l'iconographie, c'est que les tuniques droites sont plus pécores, et que pour faire du richard, une coupe en trapèze est à privilégier.

Au passage, heureux d'apprendre que tu vas faire un peu de caro ! :biere:

Re: La tunique

MessagePosté: Mar Fév 16, 2010 1:43 am
de Corwinna
J'arriiiiive !

Welcome to the Caro Jungle !

En gros...
J'en suis à la méthode : couds tes manches à chaque fois ma vieille... Là, j'ai enfin le plissé voulu, et la manche ne tombe pas sur la main. C'est évidemment plus large plus haut dans le bras.
Il semble que cette méthode, pour les autres siècles (là où on a des images) soit valable pour toutes les couches sociales. Pas besoin de faire des beaux points bien académiques. Le tout, c'est que ça tienne. J'ai testé. J'ai trouvé le crash test convaincant.

Les triangles (godets)... Vaste question.
Pour ceux qui commencent à la taille. On laisse aux Vikings. Et même là, c'est du ample. Cf. la tunique trouvée au nord de la Norvège, vachement bien conservée. Et notée comme vachement ample. C'est une surtunique. Le truc qui doit se mettre quand ça meule un max ! Mais, néanmoins, vaguement serrée (tout est relatif) au torse, pour garder un peu de châleur, surtout si on a déjà quelques épaisseurs en dessous.

Les goussets. Alors, les ptits losanges tout mimis. A mon avis, on laisse au XIVème. En revanche, des triangles qui viennent compléter la manche par en dessous, là, on a. Mais, toujours, ça se resserre au niveau des poignets.

Je crois que la forme générale d'un trapèze, pour la manche, est une boulette. Elle se resserre au poignet. Par la coupe, ou par une couture (parce que faut passer la mimine quand même.).

Coupe générale.
A moduler.
Tu as les thunes, tu peux y aller dans le trapèze, d'un seul bloc (ben vi, tu es riche) ou avec des godets que tu fais partir des aisselles. Même carrément des manches. OU ! Tu te fais une fringue rectangle hyper large (Ca en demande du tissu) et tu joues sur les plissés (c'est plus pour les filles.). OU ! Tu te fais une fringue rectangle plus étroite, tu balances des cailloux, du fil d'argent, du fil d'or, et tu renonces définitivement à courir le 110m haies, parce qu'à la cour impériale, ça se fait pas, de toute manière. Bref, tu as la tenue d'apparat de la mort qui tue la race de sa grand mère.

Ton cas à toi :

D'après ce que je pige du problème... Ben, tu ajoutes des triangles, effectivement, mais très allongés (Je crois que c'est à ça que tu pensais, non ?) :

Image

Le bleu, quoi ;)
C'est différent des losanges d'aisance du XIVème. Et ça permet d'avoir la forme. Y compris de faire ses manches en puzzle quand on économise du tissu ;)
Pour le poignet, je radote, mais, laisse serré. Sinon, ça va plus te prendre la tête qu'autre chose, si tu fais tes manches un peu longues (seul moyen d'avoir le plissé qu'on voit sur beaucoup d'enlus. Ben vi.).

:hippie:

Re: La tunique

MessagePosté: Mar Fév 16, 2010 9:07 am
de Hengist
Morcant a écrit:Je suis en train de bosser sur une tunique en laine 'germanique' que je compte avant tout utiliser pour une impression de Saxon mi-Ve dans un projet de reconstitution d'une des tombes de Saint-Marcel. Vous allez me dire, ce n'est pas carolingien et oui c'est vrai :lol:


il n'empêche que c'est très bien ça le "saxon" :mrgreen:

Re: La tunique

MessagePosté: Mar Fév 16, 2010 3:41 pm
de Morcant
Merci de vos conseils précieux :lol:

Je crois que je me ferai surement une tunique à part pour le carolingien au final, avec un patron en trapèze :) Mon futur projet Xe siècle étant un peu spécial, puisque celui d'un Breton d'Alain Barbetorte élevé en exil chez Athelstan, voire un Saxon du Wessex venu filer un coup de main pour foutre les Norrois dehors. Tout ça va venir tranquillement.

Et oui en attendant je me fais une tenue saxon Ve siècle :twisted:

Dès que j'ai terminé la couture (à la main, aiguille laiton et fil de lin) je tâche de faire quelques photos pour vous montrer tout ça.